TWIST Typhanie Coulon

« Je suis Typhanie Coulon, directrice de l’agence Atelier Sésame, qui est une agence de communication spécialisée dans le domaine de la gastronomie.

Si j’en suis arrivé là aujourd’hui, c’est pour plusieurs raisons. Je crois que la première, c’est une vraie passion pour le domaine de la gastronomie qui s’est associée à mes compétences dans le domaine de la communication de par mes études et mon expérience.

J’ai travaillé longtemps dans l’immobilier, surtout le bâtiment, et c’était une vraie passion. Sauf que c’est un domaine dans lequel j’ai eu de nombreux licenciements économiques et qu’au bout du dernier licenciement économique, j’ai pris mes clics et mes clacs et je suis partie à l’étranger. Je suis allée découvrir des recettes de cuisine dans des familles et en rentrant je me suis dit « Mais qu’est-ce que je fais dans l’immobilier ? »  J’ai donc créé Atelier Sésame !

À l’époque, la gastronomie n’était pas du tout ce qu’elle était aujourd’hui. Ça a été pour moi un métier que j’ai construit toute seule. Je suis autodidacte sur la photographie, le graphisme, il a fallu le mettre en place. Je n’ai jamais travaillé dans une agence de communication, on a monté les choses petit à petit. Et puis ça s’est fait.

Je suis ravie. Il y a des moments forcément difficiles, comme être une femme entrepreneuse, ce n’est pas toujours facile. Évidemment, on a des journées qui sont très pleines, qui sont chargées et intenses. Quand il y a des moments de crise, comme la Covid, forcément il y a des moments de doute, ça fait peur. Mais il faut rebondir !

Je pense que la force aussi, c’est de pouvoir aussi profiter de ces moments-là pour se remettre en question et essayer de trouver une énergie pour se dire bon, OK, ce n’est pas un moment pour choper du client, qu’est-ce que je fais pour améliorer les choses ? Comment je rebondis ? Comment je peux proposer une offre vraiment adaptée à ma clientèle ?

Aujourd’hui, ce qui a du sens pour moi principalement, ce sont les échanges, les rencontres avec ces hommes et ces femmes qui sont issus du métier de la gastronomie. Que ce soit des chefs, des artisans, je trouve qu’ils m’apprennent énormément de choses. Il y a une notion de partage, d’échanges que je trouve incroyable et qui fait que tous les matins, je suis trop contente de me lever et de me dire j’ai bien fait de monter Atelier Sésame. »

Retour haut de page

Découvrez les

"4 clefs du lâcher prise" !